LIFESTYLE L’Ice Driving Expérience avec Renault Sport

L’Ice Driving Expérience avec Renault Sport

Commentaires (0) LIFESTYLE Olivier Pineda

Dans le cadre de son partenariat avec l’école de pilotage « Ice Driving Val Thorens », Renault Sport nous a gentiment invités à venir tester les capacités des Clio R.S. Trophy et de la Twingo GT sur le circuit de glace Alain Prost. Un petit week-end à la montagne et qui plus est pour vivre une nouvelle expérience, si on nous prend par les sentiments… Glisse et sensations, tout ce qu’on aime ! Nous voilà donc partis pour 2 jours de conduite sur glace à Val Thorens.

Le circuit Alain Prost

Notre terrain de jeu du week-end, le circuit Alain Prost. Après avoir reçu la course de Trophée Andros le week-end précédent, le circuit de Val Thorens s’ouvre au public avec la reprise des activités de l’école de pilotage. Situé à 2 200 m d’altitude, long de 760 m et large de 12 m, il est le circuit le plus haut d’Europe. Un tracé technique mais accessible qui permet à tous d’obtenir de réelles sensations, quelque soit le niveau de conduite.

SONY DSC

ice-driving-02Crédit photo : Ice Driving Val Thorens

.

Le bolide

Et pour se jeter à l’eau, Renault Sport a mis à notre disposition des Clio R.S. Trophy de 220 ch équipées pour la conduite sur glace : chaussées de pneus Continental cloutés à l’avant et de pneus neige à l’arrière. Un dispositif qui permet d’avoir une meilleur adhérence à l’avant et, à l’arrière, de mieux partir en glisse dans les virages.

Renault Sport

.

C’est parti !

On commence par un petit tour de reconnaissance du terrain avec le moniteur au volant. Tout se passe bien, la conduite est fluide. Les virages s’enchainent les uns derrière les autres, en douceur. Les sensations de glisse sont impressionnantes, on a sans cesse l’impression que l’on va partir dans le mur (de neige) et pourtant tout est parfaitement sous contrôle. Même en tant que simple passager, on prend son pied !

Et puis, soudain, la voiture part un peu dans tous les sens. On entend le moteur qui souffre un peu, on frappe les murs – de neige – heureusement donc pas de casse ni de bobos. Pourquoi ? On a changé de pilote et c’est moi qui suis derrière le volant. C’est une première ! Je n’ai jamais eu l’occasion de conduire en circuit sur glace et très peu sur asphalte, mais par chance, la première règle ici est d’oublier tout ce que l’on sait de la conduite sur circuit sec !

Après deux ou trois tours de chauffe, il y a quelques virages en glissade qui commencent à ressembler à quelque chose. Mais surtout les sensations de glisse se font sentir et ça devient vraiment agréable. Je commence à prendre de l’assurance et j’ai l’impression d’aller de plus en plus vite. Je dis bien, l’impression, car ma vitesse maximum en ligne droite est de 40/50 km/h ! Mais c’est assez pour prendre du plaisir.

Et puis vient l’expérience dans l’expérience. Le soir commence à pointer le bout de son nez, et puis c’est la nuit noire ! La technique de conduite reste la même mais le manque de visibilité et l’appréhension des virages donnent des sensations très différentes.

Renault Sport

Renault SportCrédit photo : Renault Sport

renault-7

renault-6

.
Bref, une expérience unique et accessible à tous. Alors, si vous avez occasion d’aller à Val Thorens, je vous invite à essayer. L’école de conduite est ouverte de mi-décembre à mi-avril. En tant que partenaire, Renault Sport laisse à disposition ses Clio R.S. Trophy. Vous pourrez également tester le circuit sur kart, ça peut-être sympa aussi !

Merci à tout l’équipe de Renault Sport pour cette belle découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *