LIFESTYLE Ligue des Champions : Le PSG chypre les trois points

Ligue des Champions : Le PSG chypre les trois points

Commentaires (0) LIFESTYLE Alexandre Jeanpetit

Le PSG a assuré l’essentiel en disposant de l’APOEL Nicosie sur la plus petite des marges (1-0). La victoire du Barça à Amsterdam permet au champion de France de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Cavani dégaine d'entrée de match. Photo : Yiannis Kourtoglou / AFP

Cavani dégaine d’entrée de match. Photo : Yiannis Kourtoglou / AFP

Il ne fallait pas arriver en retard au Parc des Princes ce mercredi soir. Après seulement 55 secondes de jeu, Edinson Cavani trouve déjà le chemin des filets, après un superbe enchaînement dans la surface, bien aidé par un gardien qui se troue. Un but précoce, le plus rapide de l’histoire du PSG en Ligue des champions, qui suffit à faire le bonheur de Paris. Cette victoire – la troisième en quatre rencontres – permet au club francilien d’accéder aux huitièmes de finale pour la troisième année consécutive. Une très bonne opération acquise aussi grâce à la victoire du Barça sur la pelouse de l’Ajax (0-2).

Festival de loupés

Si le but de Cavani a pour mérite de lancer les hostilités, d’aucuns pensaient qu’il ne serait pas le seul de la soirée. Dominateurs, les Parisiens se créent des occasions par l’intermédiaire de Lucas qui n’a cessé de mettre au supplice la défense chypriote. Le meilleur parisien de la soirée percute, dribble, casse des reins mais la finition n’est pas au rendez-vous. Comme un symbole, Cavani est tout proche du doublé, sur une tête au ras du sol, qui s’échoue sur le poteau (18e). Cela a au moins le mérite de réveiller un Parc des Princes endormi.
Pas bousculés pour autant, la défense parisienne manque de se faire punir sur un corner, où Silva fait preuve de laxisme (10e). Seule vraie frayeur à vrai dire, dans une première période maitrisée par les locaux mais incapables d’enfoncer le clou.

Au retour des vestiaires, Lucas, toujours en feu, Cavani, toujours aussi maladroit (47e, 49e, 56e, 80e) et Pastore, tentent de tuer l’infime suspens qu’il reste. En vain. Sur un rythme de sénateurs, les Parisiens se contentent de faire tourner face à des Chypriotes incapables de rivaliser.
Conscients que l’issue du match est déjà connue, les spectateurs présents au Parc des Princes débutent le « Clasico » en tribunes. Paroles d’amour à l’égard des Marseillais se succèdent tandis que les joueurs gèrent la fin de la rencontre.

Dans les dernières minutes de la partie, Jean-Christophe Bahebeck, entré en jeu, offre un dernier frisson au Parc, sur une frappe contrée dans la surface.
Au petit trot, le PSG a rempli sa mission première : se qualifier pour les huitièmes. Le tout, sans avoir laisser de forces en route pour préparer la venue de Marseille dimanche prochain. Là est bien l’essentiel.

Le but de Cavani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.