LIFESTYLE Ligue 1 (14ème journée) : L’OM et le PSG au coude à coude. Lyon freiné.

Ligue 1 (14ème journée) : L’OM et le PSG au coude à coude. Lyon freiné.

Commentaires (0) LIFESTYLE Alexandre Jeanpetit

Vainqueur face à Bordeaux ce dimanche (3-1), l’OM reprend la première place au PSG qui s’était imposé à Metz vendredi (2-3). Bastia freine Lyon (0-0), Nantes et Saint-Etienne se neutralisent (0-0). Résumé de la journée.

La joie des Marseillais -AFP

La joie des Marseillais -AFP

L’OM au forceps

Au terme d’une rencontre passionnante, où Bordeaux n’était pas venu faire de la figuration au Vélodrome, c’est bien l’OM qui s’est imposé non sans difficulté pour récupérer la place de leader. Plutôt dominateurs (25 tirs), les Marseillais ont dû aller chercher cette précieuse victoire après avoir été menés au score. Bien organisés et rapides en contre-attaque, les Bordelais peuvent tout de même nourrir quelques regrets.

Profitant d’une erreur de relance de Mendy, Thomas Touré, auteur d’une belle partie, refroidit le Vélodrome à la 55ème minute, en trompant Mandanda à bout portant. Jusque-là, les locaux avaient pourtant la maitrise, emmenés par un Payet de gala. Mais pour la première fois de la saison, l’OM a réussi à renverser la vapeur, et à s’imposer après avoir été mené au score. Lemina, bien servi par Payet, se charge de remettre les compteurs à zéro (60e), avant que l’inévitable Gignac fasse plier les Girondins sur un nouveau service de Dimitri Payet (85e). Entré en cours de jeu, Batshuayi met les siens à l’abri en tout fin de match (89e). C’est la première fois de la saison que l’OM s’impose face à un membre du top 5.
Les hommes de Biesla récupèrent la place de leader et comptent un point d’avance sur le PSG. Solide.

La Metz est dite.

Deux semaines après sa belle victoire face à l’OM, Paris devait confirmer sur la pelouse de Metz. Souvent critiqué pour son manque de motivation face aux « petits », le PSG a pourtant rapidement pris les devants à Saint-Symphorien, bien aidé par des Messins plombés par l’enjeu. Pastore, étincelant ce soir-là, ouvre rapidement la marque, avant que le malheureux Bussmann offre de l’air au PSG sur un CSC (15e).

La rencontre semblait tourner à la partie de plaisir pour les hommes de Laurent Blanc mais Freddy Fautrel remet les locaux sur les rails en offrant deux penalties en l’espace de quatre minutes. Maiga se charge de convertir les offrandes (49e, 52e). 2-2. Plus équilibrée, la partie peut basculer d’un côté comme de l’autre mais comme souvent, c’est le PSG qui aura le dernier mot. Lavezzi, profite d’une frappe d’Ibra pour délivrer les siens (83e). Paris a fait le job mais perd Cabaye et Motta.

Coup d’arrêt pour l’OL, pas de vainqueur entre St-Etienne et Nantes

L’OL voit sa série de cinq victoires consécutives prendre fin en terre corse. Au terme d’un match haché par les fautes et les déchets techniques, Lyon repart de Bastia avec le point du match nul. Soporifique. Lyon est troisième du classement, à trois points du PSG, et à quatre du leader marseillais.

L’affiche entre Nantes et Saint-Etienne a elle aussi accouché d’un match nul et vierge. Mais l’intensité était bien présente. Des occasions de part et d’autre, des gardiens qui font le show. Il n’a manqué que des buts lors de cette belle opposition. La faute aussi, à un cruel manque de réalisme des deux côtés. Nantes est au pied du podium. Les Verts sont sixièmes à une unité des Canaris.

Le geste du week-end :

Javier Pastore. Synonyme : Orgasme.

La stat : 3

Comme le nombre de défaites consécutives du RC Lens, lanterne rouge du championnat.

L'Equipe.fr

L’Equipe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.