OM
Arche de tag

2159

OM / PSG : les 10 faits à retenir

LIFESTYLE

6 avril 2015

Hier soir, se tenait le traditionnel clasico à la française : OM face au PSG. Manque de bol, tu étais retenu chez mamie pour fêter le weekend de Pâques et malgré le partage de connexion avec ton iPhone 6, la campagne et le edge, ont anéanti ta traditionnelle soirée foot du Dimanche soir. Voici le résumé, en 10 faits de match. (suite…)

Lire l'article

3686

Ligue 1 (14ème journée) : L’OM et le PSG au coude à coude. Lyon freiné.

LIFESTYLE

24 novembre 2014

Vainqueur face à Bordeaux ce dimanche (3-1), l’OM reprend la première place au PSG qui s’était imposé à Metz vendredi (2-3). Bastia freine Lyon (0-0), Nantes et Saint-Etienne se neutralisent (0-0). Résumé de la journée. (suite…)

Lire l'article

1641

PSG-OM: Paris s’offre le Classique

LIFESTYLE

10 novembre 2014

Dans un Classique qui a tenu toutes ses promesses, le PSG s’impose face des Marseillais séduisants mais trop brouillons (2-0). Le talent et le réalisme des Parisiens ont fait la différence. L’OM n’a plus qu’un point d’avance au classement. (suite…)

Lire l'article

1819

Ligue 1 (10ème journée) : Un OM record, Paris assure, Lyon régale.

LIFESTYLE

20 octobre 2014

L’OM a conforté sa place de leader en disposant de Toulouse (2-0). Une 8ème victoire de rang qui relègue de nouveau le PSG, site vainqueur de Lens (1-3), see à sept unités. Bordeaux cale face à Caen (1-1), Lyon impressionne. Résumé de la journée.

Payet et Gignac, les hommes en forme. -Panoramic

Payet et Gignac, les hommes en forme. -Panoramic

Le grand huit pour l’OM

Ce fut un après-midi placé sous le signe des records pour l’Olympique de Marseille. Devant 61 846 spectateurs – plus forte affluence de l’histoire à domicile – les hommes de Marcelo Biesla ont signé une huitième victoire d’affilée… un autre record. Face à des Toulousains timides offensivement, les Marseillais ont appliqué la recette qui fonctionne à merveille depuis le début de la saison. Un pressing incessant, un jeu porté vers l’avant et une intensité de tous les instants. Nicolas Nkoulou s’est chargé de montrer la voie aux siens dès la 20e minute, d’une tête victorieuse. Peu après la demi-heure de jeu, l’inévitable Andre-Gignac a tué tout suspens (35e). Son 10ème but en 10 journées.

Comme souvent, l’OM a flanché physiquement en seconde période et aurait même pu se faire une frayeur si l’arbitre avait accordé deux penalties en fin de match à Ben Yedder (80 et 85ème). Sauf que les Marseillais semblent intouchables en ce moment. Sur un petit nuage, Marseille conforte sa place de leader, en gardant le PSG à bonne distance (7 points). Le tout, à une semaine d’un choc plus qu’alléchant face Lyon.

Mr Rainville , man of the match

Privé de nombreux titulaires (Ibra, Luiz, Silva, Lavezzi), le PSG n’abordait pas son match face à Lens dans les meilleures dispositions. Face à de courageux Lensois, la tâche s’est même compliquée après l’ouverture du score inattendue de Coulibaly dès la 10ème minute. Cabaye, en manque de temps de jeu, se charge avant la demi-heure de jeu de remettre les compteurs à zéro (28ème). Dans la foulée, Rudy Riou se lance dans une sortie plus qu’hasardeuse et dégage aux poings, manque de chance, le ballon atterrit sur Maxwell qui à 40 mètres dépose une merveille de lob du pied droit dans le but vide (32ème).

Dans un Stade de France, aux allures de soirs de coupes, la deuxième mi-temps reprend sur un rythme peu emballant. C’est le moment choisi par l’arbitre de la rencontre, Mr Rainville, pour commencer son show. En l’espace de six minutes, l’homme en jaune voit rouge. Gambin, coupable d’une faute dans la surface sur Cavani est la première victime du soir. L’Uruguayen ne se fait pas prier, et transforme la sentence (55ème). Libéré, l’attaquant parisien mime (comme à son habitude) un coup de fusil vers les tribunes… lensoises. Mr Rainville n’apprécie guère et dégaine le jaune. A peine le temps de frôler ce dernier pour avoir une explication que Cavani se voit exclure dans la foulée. L’arbitre termine son triste récital du soir sur l’action suivante, en sortant un nouveau carton rouge à l’encontre du lensois Lemoigne. A 9 contre 10, le match perd tout intérêt et les Parisiens gèrent la fin de rencontre pour s’assurer trois points qui paraissent dans ce contexte-là bien anecdotiques.

Le festival lyonnais

Lyon n’a fait qu’une bouchée de Montpellier en clôture de cette journée. Emmenés par un Gourcuff en pleine renaissance, les Gones enchaînent un sixième match sans défaite. Un festival offensif qui porte le sceau du trio Lacazette-Fekir-Gourcuff. L’ancien bordelais a même signé un doublé. Une victoire 5 à 1 qui permet aux Lyonnais de se hisser à la quatrième place, à un point du duo PSG-Bordeaux.

La stat : 301 510

Comme le nombre de spectateurs présents dans les tribunes de Ligue 1 ce week-end. Une affluence record.

Tous les résultats :

Résultas de la 10ème journée - LFP.fr

Résultas de la 10ème journée – LFP.fr

Lire l'article

1719

Ligue 1 (8ème journée) : l’OM passe la sixième, Paris cale encore.

LIFESTYLE

29 septembre 2014

Vainqueur de Saint-Etienne en clôture de cette 8ème journée (2-1), l’OM prend seul les commandes de la L1. Bordeaux se reprend face à Rennes (2-1), le PSG piétine à Toulouse (1-1) et Evian se donne de l’air. Résumé de la journée. (suite…)

Lire l'article

1597

Ligue 1 (6ème journée) : Bordeaux, l’OM et Saint-Etienne virent en tête, Paris inquiète

LIFESTYLE

22 septembre 2014

Un fauteuil pour trois. Bordeaux, l’OM et Saint-Etienne, respectivement vainqueurs d’Evian (2-1), Rennes (3-0) et Lens (0-1), se partagent le statut de leader. Paris qui cale, de nouveau, face à Lyon à domicile (1-1), est à trois points du trio de tête. Résumé de la journée. (suite…)

Lire l'article

OM PSG Gignac

1594

OM – PSG : Deux hommes pour un Classique

POP CULTURE

8 octobre 2012

De l’engagement, un duel de buteurs, de la folie et puis le néant. C’est à peu près ce que l’on peut retenir de cet OM –PSG (2-2), qui a tenu ses promesses. Un nul qui laisse le PSG à trois points de son meilleur ennemi en haut du classement.

Il y a des week-ends comme cela, où les matchs ne se résument qu’à des mano a mano entre grands joueurs. Si le Clasico espagnol a vu, sans surprise, les deux meilleurs joueurs du monde se répondre coups pour coups – doublé de Ronaldo et de Messi – le Classique à la française nous a réservé une belle surprise.  André-Pierre Gignac a tenu la comparaison face à celui qu’on ne présente même plus : Zlatan Ibrahimovic. Un duel de buteurs donc qui a rythmé une première période, pleine d’intensité et de rebondissements.

Dédé vs Zlatan  

Si Zlatan avait confié avant la rencontre ne pas connaître Nicolas N’Koulou, il a sûrement dû faire plus ample connaissance avec le troisième meilleur buteur de la Ligue 1 (5 buts en 8 matchs). Volontaire, disponible et bagarreur, Dédé Gignac est à des années lumières de son fantôme de la saison dernière. Un premier but de grande classe en début de match, a permis à l’OM de faire la course en tête alors que les Parisiens se contentaient de faire circuler le ballon sans être dangereux. Mais voilà, ce nouveau PSG – tant décrié – compte aujourd’hui dans ses rangs un joueur de classe internationale. Le type de joueur, tout comme Ronaldo et Messi, capable de changer le court d’un match à lui seul. En l’espace de trois minutes – grâce à une talonnade et un coup-franc zlatannesque – le PSG passe devant au tableau d’affichage (1-2). Un quatrième doublé en 7 matchs, qui propulse le Z en tête des buteurs de la Ligue 1 (9 buts).

OM PSG Gignac

Un avantage qui a quelque peu refroidi les ardeurs marseillaises et le Vélodrome par la même occasion. Étonnamment, c’est le moment qu’on choisit les hommes de Carlo Ancelotti pour baisser de rythme. Il n’en fallait pas plus pour que Gignac et consorts remettent la pression sur une défense parisienne loin d’être sereine malgré la présence de Thiago Silva. La faute à un Alex et un Jallet, en dessous de tout.  Sur un corner de Mathieu Valbuena, André-Pierre Gignac y va lui aussi de son doublé. RIP le Maxi Best Of. A la pause, Gignac et Zlatan se séparent sur un score nul et logique.

OM-PSG Ibrahimovic

45 minutes et puis s’en vont

L’entrée à la mi-temps de Kevin Gameiro en lieu et place de Javier Pastore a pour mérite de faire découvrir aux spectateurs du Vélodrome que l’Argentin  avait bel et bien joué la première période. A l’inverse du début de match, la pression retombe et la partie ne se résume plus qu’à une bataille au milieu de terrain. Paris se heurte au très bon bloc marseillais qui recule mais qui ne rompt pas. Surprise, Carlo Ancelotti la joue petit bras et décide de faire entrer Sylvain Armand et Van der Weil. On a connu plus funky ! Une manière de rappeler que le Mister n’est pas italien pour rien. Conséquence, le jeu perd en intensité et le seul fait d’arme de cette deuxième période reste l’entrée en jeu de Jordan Awey et de sa coupe de cheveux plus qu’énigmatique.

OM PSG Gignac

Il aura donc fallu presque attendre 19 ans pour qu’un Classique oppose le premier au deuxième du championnat. Résultat, le PSG est toujours invaincu en championnat mais reste à trois longueurs de son adversaire du soir. l’OM, de son côté, reste leader, en ayant montré de belles choses et a retrouvé le Gignac de Toulouse. Une bien bonne nouvelle pour les hommes d’Elie Baup mais aussi pour la Ligue 1. Si le PSG peut se targuer de Zlataniser les autres équipes, Benoît Cheyrou nous a gratifié d’une belle comparaison. « Ils se sont fait André-Pierriser ».  Les deux meilleurs ennemis du championnat sont de nouveau en haut de l’affiche. Là est bien l’essentiel.

Lire l'article