LIFESTYLE Ligue des champions : Monaco chanceux, Dortmund croque Arsenal

Ligue des champions : Monaco chanceux, Dortmund croque Arsenal

Commentaires (0) LIFESTYLE Alexandre Jeanpetit

Pour son entrée en lice en C1, Monaco s’est défait non sans mal du Bayer Leverkusen, sur la plus petite des marges (1-0). Arsenal a sombré à Dortmund (2-0), le Real s’est baladé contre Bâle (5-1). Résumé de cette 1ère journée. 

AS Monaco's Moutinho celebrates after scoring the first goal for the team during their Champions League Group C soccer match against Bayer Leverkusen at Louis II stadium in Monaco

Groupe C : Monaco s’en tire bien

19ème de Ligue 1, Monaco attendait avec impatience d’humer le doux parfum de la C1 pour s’éloigner de la morosité quotidienne du championnat. Face au leader provisoire de la Bundesliga, le Bayer, la tâche s’annonçait très compliquée. Et ce fut le cas. Dominés en première période, les hommes de Leonardo Jardim ont su faire le dos rond, profitant de la maladresse des visiteurs pour ne pas concéder de but. Sur un service de Berbatov, Joao Moutinho, s’est chargé – à l’heure de jeu – de punir les Allemands et d’offrir un précieux succès dans un groupe aussi indécis qu’ouvert.

Dans l’autre match du groupe, le Zénith s’est imposé sur la pelouse du Benfica (0-2) grâce à des réalisations d’Hulk et Witsel.

Groupe D : Dortmund assomme Arsenal

Dans une rencontre à sens unique, Dortmund a tranquillement maitrisé des Gunners venus en touristes (2-0). Etouffés d’entrée grâce à un pressing incessant des locaux, les hommes d’Arsène Wenger ont sombré, et peuvent s’estimer heureux de n’avoir encaissé que deux buts. Ciro Immobile, s’est d’abord chargé avant la pause de concrétiser la domination des siens, au terme d’un raid solitaire de toute beauté. Au retour des vestiaires, Pierre-Emerick Aubameyang a plié la rencontre.

1m24 de football plaisir made in Dortmund

Dans l’autre rencontre du groupe, Galatasaray a évité le pire à domicile (1-1). Dominés par Anderlecht, les Turcs ont égalisé dans les arrêts de jeu par l’intermédiaire de Yilmaz. Ce dernier est venu répondre à Dennis Praet, qui avait ouvert le score pour les Belges.

Groupe B : Le Real en démonstration 

En difficulté en Liga, le Real s’est offert un bol d’air lors de cette première soirée européenne. Les hommes d’Ancelotti se sont baladés au Bernabéu face à Bâle (5-1). Une manita qui porte le sceau de la BBC (Benzema, Bale, Cristiano). Un but du Gallois, un but de Ronaldo (son 68e en C1), un but de James Rodriguez, et le 1000e but européen du Real inscrit par Benzema ont permis aux Merengues de prévenir tout le monde. Non, la Decima n’a rassasié personne du côté de Madrid.

Le but de Gareth Bale sur un amour de service de Modric

Dans l’autre match, Liverpool – après cinq ans d’absence en C1 – est difficilement venu à bout du modeste club de Ludogorets. Dominateurs mais maladroits dans la zone de vérité, les Reds ont dû attendre la fin du match pour voir Balotelli ouvrir son compteur but sous ses nouvelles couleurs. Une joie de courte durée, puisque le club bulgare égalise dans les derniers instants grâce à Abalo. Moment choisi par Stevie Gerrard pour enfiler le costume qui lui va si bien : celui de sauveur. Manquillo obtient un pénalty que se charge de transformer le capitaine. Classique.

Groupe A : 

Olympiakos – Atletico Madrid : 3-2

Juventus – Malmö : 2-0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.