BIEN-ÊTRE 5 conseils bien-être avant un premier date

5 conseils bien-être avant un premier date

Commentaires (0) BIEN-ÊTRE Cécile Mouton

Copine d’une copine, ex d’un copain, collègue de bureau, profil surliké sur Meetic … Un premier rendez-vous, quel que soit le contexte, comporte son lot de stress, d’excitation, d’angoisse et d’espoir.

On a réfléchi, pesé le pour et le contre, et conclu que ce qu’on pouvait faire de mieux, c’était de t’aider à bien préparer l’avant. Voici donc nos 5 trucs à faire/à ne pas faire pour gérer le stress du premier date.

#1 Se faire désirer

Le rendez-vous, tu l’as peut-être eu sur un malentendu, mais tu l’as eu. Alors plus besoin de peser chaque mot d’un texto avant de l’envoyer d’un bout de phalange fébrile, ou bien d’appeler l’objet de ton désir via le 3635, juste pour entendre sa voix sur boîte vocale (avant de raccrocher prestement, tachycardie oblige). Ce soir, tu la/le vois, c’est sûr. D’ici là, ton seul devoir est de laisser le désir monter. Comment ? En t’astreignant à un silence total dans les 48 heures précédant la rencontre.  Tu peux le faire, on le sait.

Ps : sauf si elle/il te contacte, elle/lui. Mystérieux mais pas goujat.

#2 Se relaxer

A quelques heures du grand moment, tu es, au choix, raisonnablement stressé ou complètement flippé. Le ventre est noué, les épaules tendues… ton corps t’envoie une pelletée de signaux de détresse. T’as beau lui expliquer qu’au pire, il dormira seul, et qu’au mieux, il rencontrera quelqu’un de super (et de tout près), rien à faire…

Ta mission, à ce stade, c’est de le rassurer. Car c’est prouvé : respirer, se relaxer physiquement, agit sur l’esprit… Et permet de redescendre en stress.

Alors pour feinter l’angoisse, tous les moyens sont bons : un bain chaud et mousseux, un verre de jet 27 (pour l’haleine) ou de tilleul (chacun ses goûts), un coup de fil à un ami, danser, bricoler, courir… Objectif ? Faire croire à son corps que je-vais-bien-tout-va-bien.

#3 Faire confortable

Alerte, sujet sensible ! Non, tu n’as pas rendez-vous avec Karl Lagerfeld… et tu ne vas pas non plus à un entretien d’embauche. Le but, là, c’est juste de faire en sorte qu’au moment M, tu te préoccupes le moins possible de toi-même. Que tu te sentes assez à l’aise, confortable, pour que ton cerveau puisse se focaliser sur l’important : elle/lui.

Donc niveau fringues, choisis des vêtements dans lesquels tu as confiance. Sobres mais pas austères, classes mais pas pompeux, et dont tu sais… qu’ils t’avantagent.

Côté parfum, on y va soft. Là encore, le mieux est l’ennemi du bien, et rien de pire pour l’autre (et pour soi-même) que de subir, en continu, des effluves sirupeuses intempestives.

Enfin, veuchement parlant, le coup du coiffeur le jour-même, on oublie. Imagine qu’il te loupe ? « C’est pas moi, c’est le coiffeur » n’a jamais permis de pécho. JAMAIS.

#4 S’armer

conseil-date-homme

Les asthmatiques se baladent avec une trousse de secours, les mecs en premier date, aussi. L’autre ne te connaît pas, et chaque détail est susceptible d’être analysé, et interprété contre toi. Alors autant prévoir le coup, et tout envisager.

  • Dans l’éventualité d’un baiser : on pense aux tic-tac, chewing-gums, pastilles… Tout est bon à mâcher pour éviter de gâcher ce moment (buccalement) fondateur par une haleine approximative.
  • Dans la perspective d’une soirée sans fin (verre-dîner-verre-verre-verre…) : on ne part pas sans son American express, sous peine de passer pour un gros radin. Visa/mastercard acceptée, mais avec paiement sans contact only. (On a la classe ou on l’a pas).
  • Pour pouvoir dire « suis-moi bébé » : on se balade avec un portable chargé, et un « google maps » opé.  Pratique pour se repérer d’un bar à l’autre… et se donner l’impression de mener la danse, au moins le temps du trajet.
  • Tu te retrouves à la/le raccompagner chez elle/lui : bravo. Elle/il te propose un dernier verre : félicitations. Alors montera ? Montera pas ? On te laisse juge mais au cas où tu te déciderais… pense aux capotes. A ce stade inespéré, ça serait quand même con… de tout faire capoter.

#5 Etre soi

Tu n’es que toi. Et c’est déjà pas mal, puisque c’est justement « toi » qu’elle/il a envie de rencontrer. C’est peut-être pas la femme/l’homme de ta vie, ni même celle/celui d’une nuit, mais ce soir, elle/il sera là.

De toi, elle/il n’attend qu’une chose : de l’écoute, du naturel, de la gentillesse. Alors pars confiant, sans préjugés, sans discours préfabriqué. Et juste avant, respire, profondément. Tu n’es que toi, et c’est déjà pas mal.

Et vous, quels sont vos tips bien-être avant un premier rendez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *