Ice Climbing Ecrins 2017, vivre la montagne autrement

OUTDOOR Ice Climbing Ecrins 2017, vivre la montagne autrement

Commentaires (0) OUTDOOR Olivier Pineda

Souvenez-vous au mois de décembre dernier, on vous parlait de l’Ice Climbing Ecrins (par ici) qui se déroulerait en janvier. Et bien c’est fait, le plus emblématique des rassemblements autour de l’escalade sur glace a eu lieu. Cette 27e édition a fait de l’Argentière la Bessée son camps de base pour 4 jours exceptionnels de découverte et de partage pour les passionné(e)s de montagne.

Et cette année, nous avons eu la chance de pouvoir y assister ! 3 jours, plongés au cœur de la Mecque de la glace. Un rassemblement unique en Europe. 42 guides de hautes montagnes pour accueillir et encadrer plus de 400 participants sur une dizaines de sites, avec une centaines de voies d’escalade de glace mis en place pour l’occasion.

Pour nous se fut l’occasion de découvrir des activités que l’on a pas forcement l’habitude de pratiquer aux sports d’hier. Entre le ski de randonnée, la découverte du freeski, les randos raquette, les ateliers Sécurité, les initiations et perfectionnement aux techniques de cramponnage et de pose de broches à glace et bien sûr l’escalade sur glace : le choix était vaste. Et il aurait fallu passer au moins une semaine pour pouvoir s’initier et se perfectionner à toutes les disciplines. Avec Piotr de 1001 Pas et Bien voyager, Gil de The Backpack et Kairn, on a décidé de s’initier à l’escalade sur glace et de gouter aux joies du ski de rando.

L’escalade sur glace

Vendredi, première initiation : direction Aiguilles, un spot artificiel conçu pour les débutants. Parfait pour une première prise de contact et apprendre les bases. Plus d’une dizaine de voies sont misent à notre disposition, allant de 10 à 15 mettre de haut et de difficultés variables. Pour cette journée, c’est Cyrille Copier, guide de haute montagne qui nous équipe et nous assure.

Les premiers coups de piolet et de crampons sont plutôt hésitants. Et bien que l’on sache que nous sommes attachés et que Cyrille veille sur nous, nous ne sommes pas rassurés. C’est bête à dire mais ça glisse… Après quelques minutes d’entrainement et les précieux conseils de notre guide, on « chope le truc » et on se retrouve très vite à plusieurs mètres du sol. Pour pratiquer l’escalade sur glace, il est préférable ne pas être trop sujet au vertige. Très vite, on prend du plaisir, de l’assurance et on a envie de grimper toujours plus haut.

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Ce sera le cas le dimanche, dans la vallée de la Freissinière – la vallée phare de la région – où on découvrira le spot incontournable pour la cascade de glace. Plus de 150 lignes, de l’initiation au plus haut niveau, en glace, dry (sur roche) ou mixte, réparties sur de nombreux secteurs. Pour nous, se sera « Madame tape fort », un lieu équipé d’une dizaine de voies allant jusqu’à 40/50 m.

Toujours plus haut mais aussi toujours plus froid ! Dans ce recoin de la vallée, les températures peuvent atteindre des records. Dimanche par exemple : il fera -16°C ! Mieux vaut être bien équipé et les vêtements techniques sont indispensables. Parfois entre 2 escalades, l’attente peut paraitre un peu longue. Privilégiez des premières couches techniques de qualité. Choisissez également des blousons et sur-pantalons prévus pour l’escalade qui vous protégerons efficacement et vous laisseront libres de vos mouvements.

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Ski de randonnée

Au programme du samedi : ski de rando avec François Lombard, guide de haute montagne. Nous nous rendons à Puy-Saint Vincent, point de départ de la rando. Par commencer, François nous fait un petit briefing sur le parcours, la technique de monté et l’utilisation du matériel. Le principe est simple, on a les même chaussures, fixations et skis pour la montée que pour la descente. Il suffit simplement de faire basculer les fixations pour qu’elles libèrent les talons comme en ski de fond pour la montée. Puis nous chaussons les peaux de phoque, indispensables pour ne pas glisser.

Et nous voilà parti pour une balade de 4,5 km pour 700 m de défilé positif ! Moins intense physiquement que l’escalade, le ski de rando demande néanmoins plus d’endurance et sollicite beaucoup les muscles des cuisses. Il nous faudra 2h pour atteindre le sommet. 2h passés en forêt à contempler la nature et les paysages. Un vrai régal. Les amateurs de randonnée se retrouveront facilement dans cette activité, au moins pour la montée.

Au sommet : petite pause bien méritée, le temps de déjeuner et de rependre des forces. Puis, demi-tour. On enlève les peaux de phoques, on fixe les chaussures et nous voilà repartis pour 700 m de dénivelé négatif en freeride. 45 min de poudreuse entre les sapins ! C’est ça qui est vraiment sympa avec le ski de rando, ces 2 phases si différentes que sont la montée et la descente et les sensations qui vont avec.

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Ice Climbing Ecrins 2017

Un dépaysement total

Un week-end intense et fort en émotions. Une façon différente de voir et de vivre la montagne. L’occasion de découvrir d’autres activités que les traditionnels ski alpin, surf et autres descentes en luge. Sans oublier les sports de raquette que nous n’avons, malheureusement, pas eu le temps de tester.

Un grand merci à Cathy Jolibert (organisatrice de l’évènement) et Morgan Le Lann (de l’agence Morgan RP) pour leur invitation. Un grand merci également à  Cyrille et François, deux passionnés et amoureux de la montagne avec qui on a passé de supers moments. Et à nos partenaires qui nous ont permis de pratiquer ces activités dans les meilleurs conditions possibles : Odlo, Ice BreakerMillet, Petzl, Picture Organic Clothing, KeenSalomon, Hydro Flask, Lyo Food.

Merci à Piotr et Gil pour les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *