OUTDOOR Bien s’équiper pour courir dans le froid

Bien s’équiper pour courir dans le froid

Commentaires (0) OUTDOOR Olivier Pineda

Le froid, le brouillard, le vent et les températures négatives sont là, pas de doute, nous sommes en hiver ! Alors certes, il est plus facile de rester à l’intérieur sous la couette à regarder des séries mais le froid ne doit pas vous empêcher de courir, bien au contraire. Une bonne session de running ou de trail l’hiver, s’avère souvent vivifiante et dynamisante.

L’important est de bien s’y préparer, en choisissant le bon équipement. Pas la peine de multiplier les tee-shirts, vestes de survêtement, polaires ou doudounes non appropriés qui risquent de ne pas vous tenir chaud ou au contraire de vous faire transpirer sans évacuer la transpiration. Ce qui n’est ni confortable, ni bon pour la santé.

Il suffit de respecter la règle éprouvée des 3 couches. Mais pas avec n’importe quel type de vêtement. Ce n’est pas l’épaisseur qui fait la qualité mais la technicité du tissus et sa faculté à s’isoler efficacement du froid.

La règle des 3 couches : comment ça marche ?

La première couche : c’est ce que l’on appelle souvent le vêtement « seconde peau ». Pour nous, il n’y a pas photo, la palme de la meilleure première couche revient à Odlo avec l’Evolution Warm. Ultra-stretch et sans couture, il est hyper confortable. Doux et agréable à porter, vous ne le sentirez même pas. La structure sans couture empêche les irritations par frottement. La première couche permet de conserver la chaleur comprimée dans des fibres techniques pour évacuer la transpiration et donc l’humidité.

Odlo - Courir en hiver

La deuxième couche : son rôle est d’assurer l’isolation de la chaleur. Il lui faut des qualités de chaleur et de respirabilité, comme la laine de Mérinos. Le spécialiste dans ce secteur c’est IceBreaker. la pièce que l’on vous recommande, c’est le MerinoLOFT Ellipse Long Sleeve Half Zip Hood. Avec son isolation renforcée sur la poitrine, il protège bien les bronches.

icebreaker

La troisième couche : c’est celle qui assure la protection contre les éléments extérieurs comme la pluie, la neige, le vent, etc. Donc, choisissez plutôt une veste zippée technique hydrophobe ou un coupe-vent en fonction de la météo. Pour cette troisième couche, nous avons testé le coupe vent Bitihorn aero60 Jacke de Norrona. Respirante et aérée, elle se range facilement dans sa poche. Son gros point fort reste sa légèreté. Quand on commence à empiler les couches comme en hiver, ça devient un aspect non négligeable.

norrona


En bas : une seule couche, mais la bonne

Comme pour la première couche, il n’y a pas photo, Odlo est au-dessus du lot. Avec par exemple le collant stretch Lauro, qui, grâce à l’élasthanne contenu dans le tissu technique, est ultra confortable. Avec un très bon maintien, il est parfaitement ajusté. Des éléments réfléchissants sont placés à l’arrière, toujours utiles si vous courrez tard ou tôt dans la journée.

Odlo - Courir en hiver

Les extrémités : tête, mains, pieds et même cou…

Très important, les extrémités. C’est par là que le froid peut arriver. Mais attention, pas que les mains. La tête, le cou et les pieds sont à protéger impérativement. Pour tout ce qui est en contact la peau. Là encore, on reste fidèle à Odlo. Voici donc quelques bonnes références aux textures agréables, confortables et surtout efficaces.

La cerise sur le gâteau

Si vous courrez en fin d’après-midi ou le matin avant d’aller travailler, il n’est pas rare de courir de nuit l’hiver. Le soleil se levant plus tard et se couchant plus tôt, les journées sont plus courtes et on se fait vite surprendre par la tombée de la nuit. Un accessoire utile voire indispensable pour prolonger vos session de running, c’est la frontale.

Idéale pour courir le soir et même la nuit. Nous avons testé la Frontale Sport 4.0 d’Urikan. Équipée de double LEDs, elle permet une excellente visibilité, même en pleine nuit. Elle offre plusieurs modes d’éclairage et dispose d’un diffuseur de lumière par glissement. Très ergonomique, elle est très facile et pratique à utiliser, même avec des gants. Grâce à son indice IP54, elle est étanche à la pluie et la poussière, idéal pour des conditions climatiques plus difficiles.

Urikan - Courir en hiver

Courir seul (e) la nuit peut s’avérer dangereux. Même si vous vous sentez visible et en confiance grâce à votre frontale, il n’en n’est peut-être pas de même pour votre conjoint qui peut passer votre session de running à se ronger les ongles, se demandant si tout se passe bien. Pour cela, il y a Strava et sa fonctionnalité Beacon. Souvenez-vous, on vous en a parlé ici. Strava est une application mobile pour sportifs et runners. Sa fonctionnalité Beacon permet d’envoyer votre position pas SMS. Vos contacts, même s’ils ne sont pas inscrits sur Strava, peuvent suivre votre progression sur une carte avec leur smartphone ou un ordinateur, en temps réel.

Maintenant, vous êtes parés pour la saison. Vous n’avez plus aucune excuse. Bien équipé, il n’y a rien à craindre du froid et de l’hiver. Alors bon run !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *