OUTDOOR Test de la Speed Instinct, la basket de trail de Hoka One One

Test de la Speed Instinct, la basket de trail de Hoka One One

Commentaires (0) OUTDOOR Olivier Pineda

Speed Instinct de Hoka One One

On vous a déjà parlé de Hoka One One, marque de chaussures de running à l’origine Française créée en 2009 depuis reprise par les Américains, en début d’année. On avait testé les Clifton 2 destinées à la course à pieds. Aujourd’hui on voudrait vous parler d’un autre modèle de la gamme, la Speed Instinct, destinée au Trail.

Hoka One One une identité forte

Pas de doute lorsque l’on voit la Speed Instinct, on retrouve l’identité forte de Hoka One One dans le style. Une bonne finition, des couleurs lumineuses mais qui restent harmonieuses et bien évidemment la semelle oversize qui à fait la réputation de la marque. Bien qu’avec le design de la semelle elle parait bien moins volumineuse que la Clifton 2 ou que d’autres modèles de la gamme Trail.

Test en situation réel

Aux pieds, elles sont très confortables, on ressent déjà les effets d’amortis et la souplesse du talon. A peine chaussé, on a envie de partir courir. Les premiers kilomètres sur plat et bitume sont agréable cela montre une certaine polyvalence de la chaussures. Le pied déroule bien.

Un fois dans les sentiers, elle prend tout son sens. Toujours aussi confortable, la structure de la semelle fait des merveilles. Plus souple sur le talon, elle amortie parfaitement les chocs, surtout en descente et relance la foulée. Quand à l’avant de la semelle, plus ferme, elle donne une bonne sensation du terrain et une bonne accroche. On ne sent pas trop les petits cailloux ou les branches tout en gardant un bon contact avec le sol. C’est vraiment là le point fort de cette Speed Instinct.

Article que vous pourriez aimer Hoka One One, ne courrez plus… Planez !

Encore plus légère que la Clifton 2, la Speed Instinct ne pèse que 225 g ce qui est fort appréciable. En Trail on est souvent équipé d’un sac à dos avec boisson, nourriture, vêtements… autant dire que la chasse au grammes superflus est ouverte. Niveau respirabilité, bien que pas testé sous de grosse chaleur, même après plusieurs heures de course, pas de problème particulier.

En conclusion, nous avons été séduit par la Speed Instinct. Nous l’avons testée, entre autres, sur un Trail de 30km 1800mD+  ce qui n’est pas énorme. Mais elle saura satisfaire les athlètes de plus haut niveau, comme la français Caroline Chaverot, championne du monde 2016 et le français Ludovic Pommeret qui remporte l’Ultra-Trail du Mont-Blanc 2016. Et parce que tout n’est pas parfait, le seul petit bémol c’est l’absence de lassage rapide et de petit poche pour ranger les lacets, qui peuvent se prendre dans le branches ou ronces sur les sentiers. Mais à part ça, la Speed Instinct de Hoka One One est vraiment top.

Speed Instinct de Hoka One One

Speed Instinct de Hoka One One

Speed Instinct de Hoka One One

Speed Instinct de Hoka One One

Speed Instinct de Hoka One One

Speed Instinct de Hoka One One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *