Objectif Mont-Blanc 2017 : Objectif atteint !

OUTDOOR Objectif Mont-Blanc 2017 : Objectif atteint !

Commentaires (2) OUTDOOR Olivier Pineda

Cela faisait déjà plusieurs mois que nous nous préparions avec Gil de TheBackPack.fr pour cet Objectif Mont-Blanc 2017. Physiquement, on se sentait prêts – faut dire qu’avec tous les trails running que nous avions faits avec Odlo au cours de l’année et les entraînements d’escalade en salle chez Arkose, on était en pleine forme. Pour l’organisation et le matériel spécifique : pareil. On avait testé tout ça en mai lors de l’ascension du Pic du Glacier d’Arsine, une très jolie course pour atteindre un sommet de 3300m dans le massif des Écrins. Enfin, le grand jour est arrivé : direction Chamonix pour y passer quelques jours avant l’ascension.

Avant de commencer ce qui restera pour nous une belle grande aventure, nous avions prévu de passer 3 jours à Chamonix pour faire du trekking en montagne et bivouaquer prés du lac blanc. Chose que, malheureusement, nous n’avons pas pu faire à cause du mauvais temps. De la pluie, de la neige et du vent. Pendant 3 jours, nous n’avons pas vu la couleur du ciel. Aucune visibilité… Une météo capricieuse. C’est aussi ça, la montagne. Et 3 jours donc à se demander si on allait pouvoir tenter notre ascension…

Mercredi 20 sept. 2018 – 9h

Ça y est, c’est le jour J. La tension monte. Première chose à laquelle on pense : ouvrir les volets. La météo de la veille prévoyait du meilleur temps pour les 2 prochains jours. Mais à quel point ? Ça restait encore un peu flou. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons ouvert la fenêtre et découvert un ciel radieux ! Ça commençait bien. Maintenant, il fallait finir de préparer nos affaires et retrouver François Lombard dit Barbar, notre guide (le même qui nous avait invités lors du Pic du Glacier D’arsine).

.

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Mercredi 20 sept. 2018 – 12h

Nous voici au pied des Houches, fin prêts et plus que jamais motivés. L’idée de l’ascension est née en janvier. Voilà donc maintenant 9 mois que nous nous préparons et attendons avec impatience ce moment. Avec Gil nous sommes excités comme des gamins qui découvrent leurs cadeaux au pied du sapin le matin de Noël. Sauf que notre sapin à nous, se trouve à 4810m et qu’il va falloir aller les chercher, les cadeaux… On vérifie une dernière fois le matériel et c’est parti !

.

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Mercredi 20 sept. 2018 – 14h

Première étape, rejoindre le refuge de Tête Rousse à 3167m où nous passerons la nuit, avant de partir le lendemain matin pour le sommet. Le début ressemble à une belle randonnée en montagne. Sans difficulté particulière, si ce n’est le poids du sac à dos. Nous portons chacun tout le matériel nécessaire pour marcher sur la neige et grimper : casque, baudrier, crampons, piolet mais aussi vêtements chauds, nourriture et eau. Ce qui n’est pas négligeable.

.

Objectif Mont-Blanc 2017

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Mercredi 20 sept. 2018 – 16h

À mesure que l’on avance et que l’on monte, on découvre l’étendue de la vallée de Chamonix entre les montagnes. Une vue impressionnante et magnifique. On se sent vraiment tout petit dans ces moments là. Et ce n’est que le début ! Nous avançons tandis que l’environnement change doucement. Les sapins laissent place aux rochers, aux névés et aux chamois. Chamois, qui bien que sur leurs gardes, ne semblent pas plus effrayés que ça. Sans doute parce que, comme bon nombre d’autres avant nous, nous empruntons “la voie normale”, une des voies les plus fréquentées.

.

Objectif Mont-Blanc 2017

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Mercredi 20 sept. 2018 – 18h

Nous arrivons au refuge de Tête Rousse. L’idée même de pouvoir enlever nos chaussures et poser nos sacs nous ravit. Se reposer un peu et contempler la vue, assis à ne rien faire – car de toute façon il n’y a rien d’autre à faire, nous va parfaitement. Puis, nous prenons possession de notre couchage pour le moins rustique… Alors oui, nous sommes dans un refuge, mais 16 dans une pièce de 15m2, c’est un peu dur. Mais ce n’est pas très grave. On n’est pas venus ici pour le confort.

.

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Mercredi 20 sept. 2018 – 20h

L’heure du repas arrive. Rien de tel qu’une bonne soupe maison pour reprendre des forces – car à ce niveau-là, il n’y a rien à dire, les repas en refuge sont souvent très bons. Après un bon dîner, il est temps de se coucher, la journée de demain ne sera pas facile… Mais avant c’est au soleil de se coucher. Et le coucher de soleil vaut presque, à lui seul, le voyage ! Un moment magique qui vient clore cette première journée d’ascension, en beauté.

.

Objectif Mont-Blanc 2017

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Jeudi 21 sept. 2018 – 5h

Là, je ne vais pas vous mentir, ça pique. Bien que la motivation soit à son maximum, le réveil n’a pas été facile. Le matelas était pourtant assez confortable mais la nuit fut fraîche et surtout très mouvementée. Entre les ronflements des uns et le départ à 3h des autres, le sommeil n’a pas été réparateur.  Et au réveil, après un petit déjeuner des plus rudimentaires (rien à voir avec le festin de la veille), c’est l’heure de préparer le matériel. Et c’est reparti ! Deuxième étape : passage par le refuge du Goûter puis direction le sommet.

.

Objectif Mont-Blanc 2017

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Jeudi 21 sept. 2018 – 10h

La partie de l’ascension entre les 2 refuges est peut-être la plus délicate. 800m de dénivelé positif qu’il faut parcourir en escaladant les rochers. Bien que ce ne soit pas vraiment de l’alpinisme, il faut néanmoins être en cordée, avec des passages très exigus qui deviennent délicats lorsque l’on croise d’autres cordées. Mais cette partie, assez éprouvante – qui plus est au saut du lit – s’est faite avec le lever du soleil et ça, ça n’a pas de prix !

 

Objectif Mont-Blanc 2017

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Jeudi 21 sept. 2018 – 12h

Après une courte pause au Refuge du Goûter (3815m), histoire de reprendre quelques forces, nous sommes repartis. Et une nouvelle fois : changement de décor. À partir de là, plus de rochers mais de grands espaces blancs, de grandes dunes à perte de vue, un désert de neige. L’ascension se fait doucement mais sûrement. On commence à sentir les effets du manque d’oxygène. La progression se fait plus lente.

 

Objectif Mont-Blanc 2017

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Jeudi 21 sept. 2018 – 14h

On vient de passer les 4000m et un petit mal de tête commence à se faire sentir. Le mal des montagnes ? Notre hantise ! Le mal des montagnes et la météo sont les deux choses imprévisibles qui peuvent venir vous gâcher la fête. Nous avons choisi de faire cette course en 48h sur 3 jours. Ce qui laisse finalement un temps d’acclimatation assez court. On espère ne pas avoir été trop gourmands… On essaie de penser à autre chose et on continue à avancer en profitant du spectacle.

.

Objectif Mont-Blanc 2017

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Jeudi 21 sept. 2018 – 16h

À l’approche du sommet, comme par magie, le mal de tête disparaît et laisse place à un vrai moment d’euphorie. Puis, c’est le soulagement, il était temps. Mais ça y est, on y est. On l’a fait ! 4810m, le toit de la France. La vue est splendide. On voit à des kilomètres à la ronde. Aucune montagne pour nous cacher la vue. Normal, on est sur la plus haute…

 

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Jeudi 21 sept. 2018 – 17h

Après avoir repris notre souffle et mangé un morceau, il est déjà l’heure de repartir. Ça fait du bien de décompresser un peu mais il va falloir rester concentré pour la descente, car si c’est un peu moins physique, c’est bien plus impressionnant que la montée. Pendant l’ascension on est fasse à la pente, les yeux plus « près” du sol et le regard face à la neige. Alors qu’à la descente, on fait face au vide et aux montages. Encore une autre façon de profiter du décor.

.

Objectif Mont-Blanc 2017

Objectif Mont-Blanc 2017

.

Vendredi 22 sept. 2018 – 8h

Après avoir passé la nuit au Refuge du Goûter, nous avons pris le chemin du retour avec des images plein la tête, de tous ces paysages dignes de cartes postales. Ce fut une expérience très intense que nous ne sommes pas prêt d’oublier. Aussi bien la préparation que l’ascension en elle-même.

.

Objectif Mont-Blanc 2017

.

J’espère que notre ascension vous aura donné envie. Sachez que cette expédition est accessible à tous. L’ascension du Mont-Blanc est classée PD (Peu Difficile). Il faut être un peu sportif et encaisser des efforts sur le long terme, des bonnes journées de marche en haute montage. Mais aucune connaissance technique en alpinisme n’est nécessaire. En revanche, pour profiter pleinement de l’ascension, il faudra être bien équipé. Car même s’il fait beau, il fait froid et il y a toujours beaucoup de vent au sommet. Les conditions peuvent vite se dégrader. Avant de se lancer, il est donc conseillé d’aller chez des spécialistes de la montagne et d’acheter du matériel adéquat.

.

Nos Partenaires

Un grand merci à nos partenaires qui nous ont suivis dans cette aventure du début de la préparation jusqu’au sommet du Mont-Blanc :

Millet

Millet, marque française et pionnière dans la fabrication de matériel de haute montagne et d’alpinisme. Le nom Millet est reconnu dès les années 30 avec l’invention des premiers sacs à commissions munis de bretelles. La marque ne cessera d’innover dans la fabrication de vêtements, sacs à dos, sacs de couchage, chaussures et cordes. Autant dire que nous étions bien équipés !

Petzl

Petzl, marque française – oui une deuxième et ce n’est pas un hasard – spécialiste du matériel de montagne et de sécurité pour des activités sportives (escalade, alpinisme, spéléologie, etc.) et professionnelles (travaux en hauteur, secours en montagne, etc.). Ravis de voir des gens se lancer des défis, Petzl a décidé de nous équiper en casques, baudriers, crampons, piolets…

Trek’n Eat

Pour grimper et partir plusieurs jours en montagne, il faut bien s’alimenter. Pour cela, on utilise des repas lyophilisés, légers et peu encombrants. Les repas Trek’n Eat sont sans conservateur, ni colorant artificiel ou exhausteur de goût. Trek’n Eat est une marque du Groupe Katadyn, société internationale spécialisée dans l’approvisionnement autonome en nourriture et en eau potable. Ce groupe d’origine suisse compte aussi des organisations humanitaires.

Clif Bar

Et pour les petits encas, c’est Clif Bar qui nous a accompagnés. Fondée en 1990, Clif Bar cuisine des barres énergétiques utilisant des ingrédients de qualité, sans huiles hydrogénées ni sirop de maïs, à haute teneur en fructose.

Arkose

Et merci à Arkose Nation, qui nous a ouvert ses portes tout au long de l’année. Arkose un espace de 1000 m2 pour pratiquer l’escalade de bloc en salle. Avec plus de 200 blocs renouvelés en permanence, Arkose est le paradis des grimpeurs. Un excellent entrainement avant notre ascension.

2 réponse à Objectif Mont-Blanc 2017 : Objectif atteint !

  1. Laponico dit :

    Bravo, les photos sont superbes et ça donne troooooop envie….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *